Je démarre mon carnet de confinement

C’est le moment de vous lancer dans l’écriture. Ça vous titillait depuis longtemps. Vous n’osiez pas parce que vous pensez que vous ne savez pas écrire. Que de toute façon personne ne s’intéresse à ce que vous pouvez bien penser. Qu’écrire dans un carnet c’est bon pour les ados. Et que franchement, vous ne voyez pas à quoi ça peut bien servir.

C’est le moment de vous faire la totale…

Un moment pour soi

L’exercice d’écriture peut être un moyen de passer positivement la période que nous sommes en train de vivre. C’est un moment pendant lequel vous laissez libre cours à vos pensées. Vous pouvez écrire sur ce que vous ressentez, un peu comme un exercice de méditation de pleine conscience. Cela peut aussi être un moment d’introspection : mettre des mots sur qui vous êtes, vos moteurs, vos valeurs avec des exemples de situation, vos aspirations, ce que vous voulez changer, améliorer, comme un exercice de développement personnel. Vous pouvez y aller et vous lâcher ! Vous n’êtes pas obligé de montrer votre carnet à la terre entière 😉

Un défouloir positif

Et puis vous pouvez aussi écrire pour vous défouler, aaaaaahhhhh ça fait du bien de sortir tout ce qui nous énerve, va mal, tout ce que vous détestez mais détestez vraiment. N’oubliez pas de terminer par une touche positive. Il y a l’exercice de Florence Servan Schreiber, 3 kifs par jour qui est un bon début : écrire chaque jour les 3 choses qui vous ont procuré de la joie. Cela peut être une chose, une action, un mot, une chanson, un livre, un regard échangé, un moment partagé ou pas, une sensation…

Laisser une trace

La période que nous vivons est un moment inédit, historique. C’est la première fois que le monde contemporain vit une telle situation. Les impacts sur nos sociétés sont nombreux : nous nous posons plein de questions sur notre rapport à notre famille, notre maison, aux autres, à la politique, la consommation, la santé, la culture. Tous les champs de notre vie sont d’un seul coup impactés. Comment chacun d’entre nous vit-il ce moment ? 

Vos enfants, petits-enfants, arrière-petits-enfants seront certainement contents de découvrir un jour le carnet de confinement de leurs grand-parents, arrière-grands-parents. Ce sont les petites histoires mises bout à bout qui font la grande Histoire et permettent de sentir l’atmosphère d’une époque. 

Allez on s’y met

1/ Tout d’abord choisissez un carnet que vous aimez bien. Si vous n’en n’avez pas parce que ce n’est pas possible en ce moment de sortir s’acheter son carnet de rêves, vous pouvez en customiser ou en fabriquer  un. Ou bien tout simplement écrire sur des feuilles que vous collecterez dans une chemise, un classeur. Mettez votre touche personnelle, un peu de couleurs, des stickers, des images.

J’ai choisi tuto hyper facile, y’a plus qu’à customiser

2/ Vous vous mettez dans un endroit où vous vous sentez bien, vous vous faites un petit thé, vous allumez votre bougie qui sent bon. Vous pouvez faire l’aigle aussi si vous voulez (cf. article précédent « Je fais l’aigle » ).

3/ Demandez à ceux qui sont autour de vous de contribuer, soit en écrivant un petit mot, une pensée, sur un papier que vous collerez dedans. Demandez aux enfants de faire un dessin.

4/ Faites des photos. Imprimez-les et collez-les à l’intérieur pour illustrer l’humeur de la journée. Dessinez, mettez des couleurs ! 

Vous voilà partis pour un carnet de confinement à votre image. A force d’écrire peut-être que vous découvrirez ce qui se cache derrière les mots.

Et en version Palmashow, je ne m’en lasse pas !!!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s