On s’organise, on rassure et on respire

Nous avons regardé l’allocution télévisée du Président de la République. Là, ça ne rigole plus, on part au front. J’avais dans la journée de lundi interviewé le candidat vert à la mairie de Lille et un médecin pour le nouveau projet de blog de Laurent sur la gestion de la crise dans les Hauts de France. L’un ne cachait pas la possibilité du report du second tour des élections, et l’autre le confinement général. 

Un petit air de jour d’après ce matin au réveil. Je regarde par la fenêtre. La rue du Chevalier Français en face de chez moi est déserte. Le matin, c’est d’habitude une file interminable de voitures qui font la queue au feu pour tourner rue du Faubourg de Roubaix et rejoindre la rocade. 

Le jour d’après ou plutôt, le premier jour du reste de ma vie

C’est la guerre, alors on s’organise à la maison pour tenir au moins quinze jours. La cellule familiale sera à l’épreuve.

Jean, étudiant dans une école de jeux vidéo, pratique depuis plusieurs années déjà le confinement. Il est expert en outils à distance pour jouer en réseau, son bureau ressemble à une cabine d’avion, écrans, lumières clignotantes multicolores, consoles, casque à micro, siège ergonomique, thermos de café. Il n’a pas attendu la crise pour être prêt. 

Lancelot, lycéen qui prépare maintenant à distance son bac de français et se demande si les EEC de fin avril vont avoir lieu, a vraiment pris la mesure de ce que le confinement signifie. Lui qui imaginait pouvoir faire des soirées chill avec les copains avait déjà déchanté samedi soir. Mais là, il se demande comment il va pouvoir tenir 15 jours entre ses parents et son frère sans voir les « potos ». Moi j’ai la réponse : regarde ton portail Ecole Directe, il déborde de gentils messages envoyés par les profs !  

Notre fille Apolline qui travaille à Paris ne peut pas rentrer avant fin de semaine, mais constate que ce sera râpé vu qu’il faut rentrer chez soi pour le 17 mars 12h. Elle restera confinée dans son immeuble avec sa tante, l’une au premier, l’autre au troisième. On en profite pour un FaceTime remontage du moral des troupes.

Ma cousine qui habite aux Etats-Unis me demande des nouvelles sur WhatsApp. Elle travaille dans un aéroport et m’envoie la photo de son bureau : le désert total. Elle s’inquiète de ne pas peut-être pouvoir venir à Noirmoutier cet été. Pour une fois que nous avions prévu d’être ensemble durant une semaine. Je la rassure, d’ici août, la situation aura certainement évolué.

Effet n°1 immédiat du confinement, la répartition de la fameuse charge mentale. Lancelot a proposé de lui-même et fait toutes les courses. Il n’a pu rapporter qu’un seul paquet de rouleaux de papier toilette, ça prenait trop de place dans le cadi à roulettes. Il prépare les repas, nous avons fait des menus, comme ça il se débrouille. Les tâches de ménage ont été réparties. Nous avons fait un planning d’aspirateur, il n’y en a qu’un pour quatre personnes. Je n’en reviens pas que l’aspirateur soit devenu un objet que l’on s’arrache dans la famille.

C’est qui qui rêve de manger chez les Mayeux ?

Effet immédiat n°2, je peux aérer ma chambre dès le matin ! ça ne sent plus le pot d’échappement. Notre chambre donne sur une rue à la circulation intense. Je devais attendre la fin de matinée pour aérer de manière un peu efficace. Ce soir, je vais me coucher dans un air pur et sans particules fines.

Ma grande question de la journée : est-ce que le magasin dans lequel j’ai acheté mes dernières culottes trop grandes va allonger la durée de possibilité d’échange ? Sinon, au bout de quelques mois de confinement sans bouger, elles finiront bien par être à ma taille ! 

4 commentaires sur “On s’organise, on rassure et on respire

  1. Merci pour le menu de la semaine et pour cette vision positive.!!!
    Il faudra peut être un peu de méditation et des exercices de respiration pour vivre avec sérénité ces moments si particuliers.
    Patience à tous 🙂

    Aimé par 1 personne

  2. Nous faisons une pause obligée et la nature aussi :

    – la gravité de la situation amplifie nos valeurs d’humanité et d entraides,

    – plus de voitures dans les rues, plus de gondoles motorisées à Venise, etc : l’air est plus sain, l eau est plus claire….

    Peut-être déjà réfléchir à qques gestes et comportements, pour après le confinement, pour garder cela ! 😁

    Aimé par 1 personne

    1. Nous sommes en train de nous rendre compte que nous avons le pouvoir de changer les choses et que ça marche. Envisageons effectivement clade manière globale et sur du long terme, car il y a beaucoup d’impacts en cascade à tous ces changements radicaux.

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s