Moi vouloir être chat

Après l’aigle, le chat. Je vous explique pas la galère pour faire la photo du chat avec ma mascotte Corona… J’observe en ce moment un peu plus la vie de Bibine, notre minette (elle s’appelle Bibine parce qu’à la maison on aime bien la bière), et après presque deux semaines de confinement, je me dis que c’est pas mal la vie de chat quand même.

Bibine est rêveuse. Elle grimpe sur son arbre à chat et regarde par la fenêtre passer les voitures comme les vaches regardent passer les trains. On dirait la Noiraude, vous vous souvenez ? Oui, nous avons craqué pour l’arbre à chat.

Si un jour on m’avait dit que j’aurais un arbre à chat dans ma salle à manger…

Bibine n’a pas à se décarcasser pour faire les menus de la semaine ni à faire à manger pour un régiment deux fois par jour. Lorsque Bibine a faim, elle se plante devant sa gamelle, se lèche les babines, fait un petit miaou, insiste si on n’arrive pas assez vite. Comme par magie, les croquettes se retrouvent dans son plat. Je vais essayer ça ce soir : je vais m’assoir devant mon assiette, miauler, et on verra bien si quelque chose se passe…

Beurk

Bibine peut dormir toute la journée et se dorer la pilule sur son fauteuil préféré, tout le monde trouve ça trop mignon. Personne pour lui dire « c’est pas comme que tu vas trouver des clients ». On vient lui faire un petit guili sous la gorge, c’est tout doux et tout chaud. ça doit pas être mal de se faire faire des gratouilles toute la journée. Un peu de douceur dans ce monde de brutes. 

Bibine se la coule douce

Bibine ne range rien et tout le monde trouve ça très drôle. Quand elle se roule dans les feuilles de papier, on en rajoute et on lui en relance. Quand tout le linge est en vrac sur le lit et qu’il faut le plier, y’a pas grand monde qui trouve ça très drôle.  

Je vais essayer le lancer de slip pour voir ça fait le même effet

Bibine n’en a rien à faire des attestations dérogatoires de déplacement. Elle fait le mur quand ça lui chante. Elle marche bien droite, la queue en l’air, genre poème navajo : Dans la beauté j’avance, Précédée de la beauté j’avance, Auréolée de la beauté j’avance.

Moi j’ai pas osé passer par-dessus le mur

Ne vous en faites pour Bibine. Elle est choyée à la maison. C’est même certainement l’être le plus chouchouté de la maison. Mais il y a des maisons où il ne fait pas bon être chat…  

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s